Sommet de Bellevue

07  /  12  /  2021

                                    

Nous nous sommes retrouvés à 8, emmenés par Alain et Evelyne , au niveau du col de la Mort d’Imbert à la limite entre les communes de Dauphin, de Volx et de Manosque.

Départ à 13h30 : Nous avons laissé les voitures au bout d’une piste forestière, et nous partons vers le Nord-Est, sur le flanc Nord de la partie la plus orientale du Luberon.

Pendant notre randonnée, dans la belle forêt domaniale de Pelissier, nous sommes souvent sur des sentiers en balcon mais une petite montée nous permet d’accéder au sommet de Bellevue et d’observer un beau panorama : vers l’Ouest puis vers le Nord, le Grand Luberon et son relais du Mourre Nègre, Reillanne, Lincel et St Michel, Vachères, les Monts du Vaucluse et le Ventoux, Mane et Forcalquier, Lure, et à nos pieds St Maime et Dauphin.

Arrivés sur le flanc Est de ce petit massif de Bellevue, nous pouvons admirer vers le Nord, les Ecrins et plus près de nous la Montagne de Gache, le sommet des Monges déjà sous la neige, les Cloches de Barles, l’Estrop, le Cheval Blanc et le pic de Couard, et plus près de nous, la vallée de la Durance, Lurs et Ganagobie, Oraison et la vallée de l’Asse,  le Chiran , le Mourre de Chanier et le Montdenier .

Nous parvenons sur le flanc Sud de Bellevue, où les buis et les chênes verts remplacent les pins et les fragons faux-houx du versant Nord, et nous retrouvons au-dessus de Volx et de ses oliveraies. Le panorama s’étend alors jusqu’à Cadarache et son chantier Iter, et la Sainte-Baume.

Par un cheminement sur ce versant Sud, nous retournons à notre point de départ  vers 16h30.

Nous sommes toujours restés entre 600 et 800 m d’altitude, et en 3 heures, avons réalisé une boucle de 9 Km avec une dénivelée positive de 200m environ, par une après-midi déjà froide de décembre.

 

 

JP