SÉJOUR LACS DE VENS -MERCANTOUR-

23 – 26 JUIN 2021

 

 

Mercredi 23 juin 2021, en fin d’après-midi, un groupe amical de 11 personnes a rendez-vous au gîte du Presbytère à St Dalmas le Selvage, village de la vallée de la Tinée, au coeur du Parc National du Mercantour, à 1500 m d’altitude (ce qui en fait le plus haut village des Alpes Maritimes) pour un séjour ouvrant la saison estivale. La route empruntée ; le col de la Bonnette et Restefond est un prémice de beauté à découvrir

Nous prenons nos aises dans un vaste appartement propice à des «aperos » conviviaux et goûteux pour bavarder, comme il se doit, de nos futures randos.. !!

Jeudi 24 ; crêtes de la blanche (2550), crêtes rougne, tête de Vinaigre (2400 m) boucle au départ du hameau de Bousieyas 1000 m de de deniv, 17 kms

Randonnée face aux sources de la Tinée entre les vallons des Issias et de l’Alpe sur le GR56. Une journée où les ambiances se succèdent tout au long du chemin. Un départ sous les mélèzes où nos amies marmottes et marmottons nous saluent joyeusement. Au fur et à mesure du parcours, nous traversons prairies, alpages herbacés pour atteindre des crêtes faites de grès et calcaire.

Marchant sur ces crêtes, nous admirons à la fois les versants de la Tinée et de Sestrieres, du fortin situé à la Tête Vinaigre, quel panorama à 360 degres !!

Tout au long de cette première journée, un spectacle floral chamarré s’offre à nous, pour le plus grand plaisir des profanes qui ont pu s’enrichir d’explications, de commentaires fort avisés.

Une bien agréable mise en jambe, un bel avant-goût.

Vendredi 25 ; Montée au refuge de VENS(2380) par le col de fer (2584) et les aiguilles Tortisse au départ du Hameau du Pra (1660) 1000 m deniv 10 kms et un petit « plus « de 300m pour les lacs Fourchas et de la Montagnette

Nous partons tout d’abord pour une ascension progressive jusqu’aux maisons forestières (2250) en sous-bois, avec derrière nous le col de la Bonnette, nous pouvons revoir notre rando de la veille avec ses vallons et le fortin de la tête Vinaigre.

Une pause s’impose, en effet le spectacle commence. ; les aiguilles de Tortisse

Un panorama exceptionnel, des aiguilles déchiquetées faites de roches tourmentées dont du calcaire dolomitique que nous découvrirons de mieux en mieux en gravissant le col de fer (2585)

Nous atteignons ce col (qui doit son nom aux filons métallifères) et admirons le val Stura italien pour rejoindre le collet de Tortisse puis déjeuner devant un grand spectacle vivant orchestré par un groupe de bouquetins s’amusant, se soleillant sur une barre rocheuse, certains agrippés aux parois escarpées abruptes et même un cabri. Un déjeuner aussi inattendu que magique.

Plus que quelques mètres et…… une vue plongeante d'une enfilade de lacs, à couper le souffle …

Le chemin redescend vers le refuge de Vens (2384 m) en passant à côté d’une arche naturelle,

Nous atteignons ce refuge niché dans un cirque glaciaire surplombant le plus grand lac, le lac de VENS, profond de 31 m où trois audacieux feront un plouf vivifiant et tonique.

Avides de spectacle, nous allons aux lacs Fourchas, lac de la Montagnette puis un troisième sans trouver le quatrième !!

Samedi 26 ; journée contemplative de flânerie autours des lacs, cascades, ruisseaux

Descente de 900 m Une journée d’errance à contourner cette myriade de lacs aux eaux d’un bleu profond entourée d’un parterre bigarré de fleurs, de massifs rouges, roses de rhododendrons, de pensées multicolores.

C’est tellement beau !!!!

 

M.C.