Le Bonnet rouge

Sigottier (05)

09 / 06 / 2021

 

Sigottier est un petit village situé en fond de vallée, au pied de belles falaises.  Notre randonnée démarre un peu plus haut après quelques kilomètres de voiture sur une route tortueuse. Le début commence tranquillement par la traversée d’une prairie mais rapidement, nous voilà engagés sur un chemin assez raide qui passe dans un bois de feuillus où se mêlent quelques pins. Nous passons à la fontaine d’Ollagnier dont on entend le glou-glou de l’eau (inaccessible car le puits est fermé) puis le chemin s’adoucit (un peu), devient sentier, passe dans un bois de hêtres dont les feuillages vert tendre laissent passer une belle lumière et nous voilà au Serre de la Bouisse. C’est une longue crête de 5 kms, où le sentier se fraie un passage entre buis et amélanchiers et nous ménage de beaux points de vue sur les vallées. Quelques belles fleurs méritent que l’on s’attarde (magnifiques gentianes au bleu lumineux, asters, phalangères…) même si l’on nous presse de garder le rythme. Après un pique-nique mérité, on atteint enfin la selle de Champlat d’où on rejoint le Bonnet rouge à 1634m qu’on a contourné par un passage rocheux. Une croix en métal rouge garde le paysage.

Là, la vue s’étend au loin jusqu’au Ventoux mais les nuages nous cachent en partie les hauts sommets du Dévoluy ou ceux du Gapençais. En bas, dans la vallée, on voit le village de l’Epine et son domaine cultivé. Et en se retournant vers le nord de grandes étendues boisées qui semblent vides d’habitants. A la descente par un sentier puis une piste, nous croisons un troupeau de vaches (et un taureau) placides. Les récents orages ont rendu parfois le sentier boueux et glissant mais nous faisons face. Dans le bois, Joël avait repéré une station d’ail des ours dont nous faisons provision pour nos futurs « pesto ». Un parfum d’ail flotte sur cette fin de balade !

Vers 16 h, nous voilà rendus aux voitures après une marche de 15 kms et 850 m de dénivelé.

 

D.M.