Les Ubacs de Fontienne et l'oppidum de Courtine

25/04/2021

14,1 km - 410 m de dénivelée - Indice d'effort 56

 

 Brigitte et Joèl Corbon nous ont proposé cette rando de difficulté moyenne, sur un itinéraire inédit puisque tracés par eux, allant de sentiers répertoriés à des sentes dégagées lors de leur reconnaissance préalable, dans la meilleure tradition des défricheurs que pratique RHP.

 Nous nous sommes donc retrouvés au départ du parking de l'église de Fontienne, dans le respect des règles sanitaires en vigueur, par une belle journée de printemps :

           " Soleil, toi sans qui les choses ne seraient que ce qu'elles sont ", faisait dire Edmond Rostand à Chanteclerc...

   Ce que nous avons vérifié avec bonheur tout au long de la journée.

A partir du parking de l'Eglise de Fontienne (710m), nous avons d'abord parcouru la forêt du Défends puis celle du Prieuré. La traversée de ces deux forêts, bien pourvues en différentes sortes de pins, est une excellente occasion de passer un autotest covid : respirons à pleines narines l'odeur poivrée si forte des troncs fraîchement coupés, à la coupe rouge sang. Plus aucun doute sur notre sens olfactif...

Après avoir traversé la route de St Etienne des Orgues, nous descendons le cours du torrent de la Laye, pratiquement à l'étiage, ce qui fait là comme ailleurs mal augurer du remplissage des nappes phréatiques. Par une succession de ravins sans difficultés, nous atteignons l'oppidum de Courtine (716 m). On y retrouve au sol le cercle de pierres massives d'un ancien ouvrage fortifié qui permettait depuis les Celtes de contrôler les voies de passage, comme ici à partir d'une position élevée.

Le sentier, jusque-là cousu main, rejoint le GR6 que nous suivons jusqu'au Clos de Melly pour y voir un dolmen, un des quatre sites mégalithiques répertoriés dans les Alpes de Haute Provence, avec Digne, Barcelonnette et Castellane, tous de petite taille et considérés comme étant " des tombes en blocs ".

Un cheminement agréable au-dessus de Roche Ruine nous donna l'occasion d'admirer in situ quelques fossiles remarquables ainsi qu'un attribut à trois branches, très apprécié d'une dame, qu'un cerf étourdi ou amoureux a laissé sur place. Après avoir longé le parc solaire de Fontienne, la randonnée se termine agréablement en parcourant les vestiges du village gallo-romain. Nous revenons au point de départ par la piste VTT et le GR6, heureux et reconnaissants à nos jambes et aux organisateurs- débroussailleurs.

GB