La Pierre Impie

21 / 02 / 2021

 

En ce beau dimanche de Février, nous nous retrouvons 21 adhérents pour cette sortie dans la Vallée du Jabron.

Arrivés au hameau de Saint Martin, nous constituons 4 groupes, afin de ne pas dépasser la jauge de 6 personnes autorisée.

Direction chapelle Saint Claude où nous effectuons notre première halte, après une approche de « mise en jambes ». Cet édifice daté de l'année 1661 est malheureusement en très mauvais état ; la couverture en lauzes semble avoir subit les aléas de gros temps successifs et commence à se détériorer. Une corniche peu commune en pierres taillées, ceinture la chapelle, sous le toit.

Le GR nous emmène vers vers le hameau de Lauche. En chemin nous passons à côté des ruines de Rivas. Le fronton d'une porte mentionne l'année 1800. Une personne habite Lauche où une source importante coule généreusement dans un bassin. Au retour il fera bon se désaltérer de cette bonne eau.

Alentours de nombreux clapiers apparaissent dans les champs abandonnés.

Après quelques centaines de mètres et une légère côte, se trouvent les ruines du Vieux Noyers.

La rue principale nous conduit à l'église « Notre Dame de Bethléem » datée du XIIIème siècle et à l'ancien cimetière du village. Cette église était une ancienne dépendance du Prieuré de Ganagobie et c'est une des plus grandes églises romanes du département (32 x 12 mètres) Les ruines des anciennes demeures et celles du château sont interdites à la visite pour des raisons de sécurité ; nous reprenons la randonnée vers le ravin de « Font Clarette ». De là nous suivons un long chemin en direction de Bevons. Bien avant d'atteindre cette localité, nous bifurquons vers la gauche en direction du pas de l'Escaillon.

Vers 12h30 nous atteignons le pas, où nous nous installons pour le pique nique.

En dépassant le col et sur la gauche se trouve l'imposant rocher dit de la Pierre Impie. C'est en ce lieu qu'au XI ème siècle le seigneur de Noyers appelé BEVONS infligea une défaite importante aux Sarrazins. Par la suite Bevons « entra en religion » et partit pour l'Italie. Il deviendra le St patron de Voghera.

Dans la vallée, côté Hautes Alpes nous voyons le village de Ribiers et dans le lointain, les montagnes de l'Oisan et le plateau de Bure.

Au retour nous passons à côté d'une chapelle totalement ruinée, dédiée à Saint Bevons.

Pour éviter la ferme de Durban, dont le chemin est interdit aux randonneurs, nous prenons un ancien sentier encore un peu marqué par des murs de soutènement, pour aboutir à une piste qui nous mettra sur le chemin pris à l'aller, sous le Vieux village de Noyers.

Arrivée vers 16 heures sur notre lieu de départ. Les paysages découverts nous ont enchantés et malgré la petite fatigue des 19 kms parcourus et des 850 mètres de dénivelée la satisfaction est grande et partagée.

 

L.M