Les Hautes Plaines par les Clavaux

Saint-Michel l'Observatoire

06 / 01 / 2021

 

3 h45 de marche / 350 m de dénivelé / 12 km. IBP 43

 

Bonjour et bonne année 2021 à tous !

 

Cette randonnée qui se présentait comme raisonnable, presque modeste par les performances affichées, s'est avérée un enchantement par la perfection des conditions météo, de l'itinéraire soigneusement tricoté par Alain et bien sûr comme toujours par la compagnie. Celle-ci remplissant comme il se doit les conditions respectueuses des restrictions actuelles nécessitées par la pandémie.

 

Donc une météo idéale, neige fraîche, compacte mais non gelée, un soleil d'hiver généreux dans un ciel sans nuage et Mistral à la niche. Pour jouir à plein de ces conditions optimales, Alain avait concocté un itinéraire ondoyant dans des sous-bois de petits chênes où les feuilles et les branches ourlées de glace diffusaient en transparence la lumière. Un cheminement émerveillé dans une cathédrale de givre. Qui a fini par déboucher dans un grand espace sommital où la vue sur un horizon à 360 °, du Ventoux à Lure aux Trois Evêchés et au Mt Denier a fait comprendre pourquoi un tel site a été choisi pour y implanter ce qui est encore le plus important observatoire astronomique français.

 

Ce dôme fut aussi un haut lieu de la résistance où le maquis, dont le poète René Char fut un des responsables, procéda à des parachutages à partir de 1943 comme en témoigne la stèle qui y est implantée.

 

Le moment du repas fut agrémenté des douceurs que l'on partage pour honorer l'année nouvelle et l'amitié, dans les précautions sanitaires qui s'imposent. Joël et Lucien mirent tout leur talent à nous prouver qu'allumer un feu maîtrisé avec du bois mouillé est un jeu sinon d'enfant du moins de randonneur aguerri.

 

En hommage à cette belle randonnée, un extrait d'un poème de René Char tiré du recueil " Le nu perdu":

" Nous nous battons pour un site où la neige n'est pas seulement la louve de l'hiver mais aussi l'aulne du printemps. Le soleil se lève sur notre sang exigeant et l'homme n'est jamais en prison chez son semblable. A nos yeux, ce site vaut mieux que notre pain car il ne peut être, lui, remplacé."

 

 

Gisèle B