Les Aiguilles de Chabrières

La traversée des Oucanes

14 / 10 / 2020

 

Départ matinal pour 7 randonneurs, direction la station de ski de Réallon, point de départ de la randonnée du jour au sommet des Aiguilles de Chabrières.

Sous un ciel bien dégagé, nous commençons notre ascension au travers de la forêt, les mélèzes commencent à revêtir leur costume d’automne. Le petit air frais du matin est bien vite oublié.

Rapidement nous atteignons la limite de la forêt pour déboucher dans la zone de pâturage. Du haut d’un petit promontoire nous pouvons observer Réallon.

Martine profite de cette courte pause pour nous donner des explications concernant l’ancien château de ce village.

Notre progression va continuer le long de la crête surplombant Serre du Mouton. C’est dans ce secteur que Maryse et Joël vont momentanément quitter le groupe pour délivrer… une vache prisonnière des filets de sécurité de la station de ski. Ils nous rejoindront au belvédère de la Croix du Vallon.

Bien loin en contrebas s’étend le lac de Serre Ponçon, il a retrouvé sa quiétude d’arrière saison après la frénétique fréquentation de l’été. Les aiguilles de Chabrières nous dominent de leur imposante et majestueuse silhouette dolomitique.

Notre cheminement va se faire dans un milieu beaucoup plus minéral. C’est sans difficulté majeure que nous franchissons la Brèche des Aiguilles.

A partir de là nous basculons sur le versant nord avec un changement notoire du paysage. L’ambiance devient plus nordique. Nous traversons un long pierrier à l’ubac des aiguilles. Quatre d’entre nous vont faire un aller retour jusqu’au sommet, mais bien vite tout le monde se regroupe pour la pause pique nique. Nous nous trouvons alors en limites des oucanes.

Avant de continuer la randonnée, Martine va nous donner quelques explications concernant cette curiosité géologique.

Chacun d’entre nous va choisir son propre cheminement au travers de ces rochers puis nous retrouvons sur le sentier dans le vallon des Rougnous.

La longue descente vers notre point de départ va se faire dans un vallon sauvage.

Merci Martine pour cette superbe randonnée. (12 km, 950 m de dénivelé, 4h45 de marche, IBP 104)

  

A R