Le parc solaire de Fontienne

dimanche 31 mai 2020

 

 

Dénivelée : 500 mètres

Distance parcourue : 19 km

 

Le départ prévu pour cette randonnée était fixé à 8h30, mais compte tenu du temps prévu au beau il a été ramené à 8h.

15 adhérents de l'association étaient au rendez-vous rondpoint de Casino à Forcalquier, à l'arrêt des bus.

La bonne humeur était de mise ; nous avons formé 2 groupes, compte tenu des contraintes actuelles (9 & 6 personnes).

La randonnée a commencé à partir du parking.

Nous nous sommes engagés dans le sentier qui longe le lotissement de la Chêneraie à gauche, en surplomb d'un champ cultivé à droite, terrain de jeu d'une laie et de ses marcassins (plusieurs fois croisés par Josiane).

Puis nous avons longé la clôture du CAS et l'espace boisé à la suite, avant de rejoindre le GR des Mariaudis.

A travers les chênes, nous avons poursuivi par une sente qui nous a conduit jusqu'à l'ancienne route de Limans, non sans avoir admiré au passage les murs monumentaux de l'ancienne ferma des Mariaudis.

Beaucoup de chants d'oiseaux en cette période printanière.

Nous avons rejoint les locaux de Radio Zinzine par un large chemin, rencontrant 2 beaux chevaux de trait en liberté et un troupeau de chèvres du Rove au repos dans leur enclos.

Tout en cheminant nous avons eu une vue globale de Forcalquier, et au loin, le plateau de Valensole et les montagnes qui le bordent.

Nous avons ensuite rejoint le grand borie des Charbonniers, avant de rejoindre le clos du Meli, par un sentier bordant la vallée de la Laye.

Après avoir donné quelques indications sur la présence de dolmens en ces lieux, nous avons continué notre route vers le parc solaire.

Puis nous avons profité des savoirs de Jean Jacques et Martine pour nous adonner à l'observation de maintes plantes et fleurs, dont quelques photos prises par Jo, agrémentent le présent compte rendu. Au passage signalons la présence à l'orée d'un champ d'une magnifique Alpina Armeria.

Très belle vue sur Limans, Ongles, Saint Etienne les Orgues, plus au loin Banon et Simiane la Rotonde et bien sûr le majestueux Mont Ventoux, si bien décrit par Pétrarque, poète et ecclésiastique, dans une lettre qu'il rédigea en 1336, à l'attention de son confesseur.

Accueillis par deux patous qui patrouillaient à l'intérieur du parc solaire, nous avons pris la direction de ce qui nous semblait être l'oppidum érigé en ces lieux.

Retour sur un sentier bordant la vallée, belle vue dégagée, espace agréable, il n'en fallu pas plus pour que nous nous installâmes en ce lieu pour pique niquer.

Merci à Martine pour son rosé et à tous les autres pour les gourmandises sorties des sacs comme par enchantement. Moment très convivial comme toujours.

Il fallait songer au retour ; ce que nous fîmes en prenant bien souvent des chemins de traverse, avec passage obligé à la source dans l'environnement de la Mère des Fontaines. Eau pure, très désaltérantes et bienvenue quand les réserves s'épuisent.

Après avoir été en vue du lac de la Laye, nous avons retrouvé le GR, qui nous a ramené à Forcalquier, un peu fourbus, mais contents et comme dans les BD d'Astérix, c'est autour d'un pot bien mérité, offert par Maryse, que nous avons terminé cette journée (en respectant les distances obligatoires, bien sûr).

Cette randonnée, programmée 2 fois à réunis en tout 35 personnes de l'association ; ce n'est pas un record (nous n'en cherchons pas d'ailleurs) mais c'est la preuve que bien près de chez nous, il y a des possibilités très variées et enrichissantes pour satisfaire nos appétits de libertés.

Lucien