LE PIC D’OISE DEPUIS AIGLUN

 01/03/20

 

 

Du fait du risque de présence de neige sur le versant nord de Lure, la rando initialement prévue a été modifiée. Ce matin c’est vers Aiglun et le pic d’Oise que 6 courageux randonneurs (dont 2 randonneuses) ont décidé d’affronter une météo annoncée humide (qui se révèlera plutôt ensoleillée et chaude) pour reconnaitre une rando inédite … !

 

Depuis le parking de la Mairie d’Aiglun, nous empruntons le PR qui monte vers le vieil Aiglun.

La montée est assez raide et boueuse, nous découvrons au bout de 900m les vestiges de la chapelle St-Jean (XIème siècle). Notre ascension est rapide vers la chapelle Marie-Madeleine (XVème s) du vieil Aiglun qui a été magnifiquement restaurée.

Puis nous redescendons par la route goudronnée vers l’Est puis le nord. Le reste de la rando se fera hors sentiers balisés. Nous prenons ensuite une sente qui monte au pic de Salomon (989m). Le sentier est très pentu, parfois glissant. Nous arrivons tout transpirant au sommet au moment de la pause « banane ».

Nous poursuivons par un sentier en balcon qui nous permet de découvrir le paysage coté ouest. Nous traversons discrètement la ferme « La Barrière » très justement nommée car on doit la traverser pour poursuivre notre randonnée.

 

Commence alors l’ascension du Pic de l’Oise par l’arête sud de cette pyramide parfaite. Nous prenons notre repas sous le sommet (1140m) à l’abri d’un léger vent d’altitude.

 

Pour le retour nous avons découvert un sentier qui nous ramène vers Aiglun via la crête des « chênes verts ». Descente rapide avec là aussi un beau panorama sur la vallée de Thoard. Nous reprenons une partie du tronçon goudronné emprunté à l’aller jusqu’à un autre sentier caché qui nous ramènera juste au-dessus de la chapelle St-Jean. Là un important vol de grues ou d’oies sauvages, en formation migratoire, nous survole en si dirigeant vers le nord Est. Nous lui accordons volontiers le sens d’ un signe d’amitié et d’espoir pour notre ami Pierre.

 

Retour aux voitures vers 15H30 après 17km et 1030m de dénivelé (IBP  de  98).

Une rando à classer en TBM pour l’ascension ardue du pic de Salomon… !

Merci à Lucien pour avoir proposé cette reconnaissance de rando originale.

 

J C