SOMMET DU COUSSON

19/02/2020

 

Le départ de notre randonnée se fait derrière le Lycée Gassendi à Digne.

A la première bifurcation nous empruntons le sentier de gauche (caramantran) qui monte en lacets et offre de belles vues sur la ville.

A l'occasion de la première pause un peu plus haut, nous pouvons admirer l'Estrop enneigé.

Nous arrivons à un replat «les hautes bâties de Cousson» où coule une agréable fontaine entourée d'arbres dont un magnifique séquoia. C'est l'endroit propice à la «pause banane».

Plus loin nous remontons le vallon de Richelme qui nous emmène vers le pas d'Entrages.

En contrebas au village d'Entrages, les lamas broutent tranquillement.

Une côte un peu raide et nous découvrons la chapelle St Michel perchée au-dessus du vide.

Martine nous apprend que c'est une chapelle de répit.

Le mistral souffle fort, il nous faut chercher un abri pour savourer notre pique-nique.

Une dernière côte vers le sommet du «petit Cousson», puis c'est la descente.

Nous longeons l'œuvre de Richard Nonas «le col du deuxième jour» : un alignement de 17 poutres de chêne sur une longueur de 90 mètres, qui marque le passage entre deux espaces distincts.

Le retour vers Digne se fait par un agréable sentier.

Nous étions 8, dont nos 2 accompagnateurs Martine et Pierre que nous remercions pour cette belle journée.

Environ 15 kms, 900m de dénivelé et 5 heures de marche.

 

C B