CHAPELLE DE LA SANTONE – CHATEAU DE L’ENVIRONNEMENT –

CHAPELLE STE MARIE

 

                 

18 participants pour cette randonnée très agréable et facile, sous un presque

chaud soleil d’hiver : 15 Kms– 400 m de dénivelé – classé M.

 

                  Au départ du parking Barbe Blanche nous nous dirigeons sur la plateau

                  des Claparèdes d’où l’horizon

s’élargit du Ventoux aux 3 Evêchés en passant par le pic de Bure et la

Montagne de Lure.

 

Nous descendons vers Le Rocher des Druides constitué de molasse.

C’est un ancien fortin semi-troglodytique qui date de l’occupation

celto-ligure de la région. Il fut réutilisé pendant les conflits religieux

du 16ème siècle puis démantelé au 17ème par le pouvoir central comme

la plupart des places fortes. Il en reste une porte d’entrée monumentale

du 13ème siècle et une salle aux dimensions imposantes 7mx13 entièrement

creusée dans le roc. La vue sur le hameau Rocsalière qui semble lui aussi

sortir du rocher est remarquable.

 

                  Nous continuons pour arriver à la chapelle de la Santone remarquable

œuvre d’art contemporaine, à la fois culturelle et artistique.

Construite sur un domaine privé mais ouverte en permanence au public, elle

                  est la concrétisation de la promesse que fit son bâtisseur Roger PETIT,

s’il revenait vivant de la guerre d’Algérie. Son dépouillement et la

beauté des matériaux choisis : vitraux, pierres de couleurs, olivier aux

                  bras dressés comme une figure christique, est particulièrement

favorable au recueillement.

 

                  Après le pique-nique, nous découvrons le château de l’environnement

imposant château Renaissance de la fin du 15ème. Il est la propriété du parc

national du Luberon qui en a fait un centre d’accueil pour groupes dans l

domaine de l’environnement. Il ne se visite pas mais nous admirons l’escalier

de pierre à 4 volées ainsi que les tourelles en surplomb sur les anciennes douves.

 

En continuant nous repérons « les œufs de dinosaures »sorte

d’excroissances rocheuses émergeant  du sol. Puis nous arrivons à la chapelle

Ste Marie construite au 15ème siècle dans un style roman provençal. Sa toiture

en lauzes de pierres épaisses est impressionnante. Un ancien autel d’époque supporte le bénitier.

 

                  Descente sur le joli village de Buoux que nous traversons pour entreprendre

la remontée jusqu’aux voitures. Merci à Josiane et Evelyne.

 

                  GB