L’ubac de la Mort d’Imbert

08/12/2019

 

Par une magnifique journée ensoleillée, nous suivons Patrick à 20 randonneurs pour découvrir la forêt de Pélissier sous un angle original.

Nous partons du ravin de l’Ausselet pour monter en sous-bois jusqu’au « château » (qui n’en est pas un !) bordé d’une belle fontaine en « roche de Marseille ». Nous continuons notre ascension pour atteindre le col de la mort d’Imbert puis la crête que nous suivons direction sud-ouest.

Un tapis végétal bien au sec et magnifiquement ensoleillé nous « tend les bras » pour le pique-nique. Patrick profite de ce moment pour nous raconter la véritable (?) histoire du gros Imbert.

Ce dernier voulait épouser une certaine Laure qui préféra se marier avec un beau jeune homme blond. Pour se venger, Imbert la fit capturer et enfermer. Laure réussit à se libérer et tua Imbert d’un coup de couteau au lieu qui porte le nom du col de la mort d’Imbert aujourd’hui.

Tout émerveillés par ce beau conte, nous continuons notre progression vers les ruines la ferme de Pellegrin. Cet endroit fut un lieu de refuge des maquisards et notamment d’un certain Martin Bret.

Nous regagnons la crête vers le nord-est et après une longue descente nous atteignons Saint Martin les eaux et sa source sulfureuse (qui « sulfurisait » abondamment).

Nous reprenons de nouveau de la hauteur au-dessus du complexe Géosel avant d’entamer la descente vers l’Ausselet et les voitures.

Merci à Patrick pour cette randonnée (15km et 600m de dénivelé) et pour ses nombreux commentaires sur cette forêt chargée d’histoire.

 

CS