Séjour dans le Parc des Volcans d'Auvergne

Un grand merci à Patrice et Dominique L qui ont organisé ce très agréable séjour au cœur du Parc des Volcans d’Auvergne. Nous étions 27 participants avides de découvrir ou de redécouvrir cette bien belle région.

L’hébergement au Village de Vacances AZUREVA de Murol nous a permis de randonner en étoile dans les magnifiques paysages de la Chaîne des Puys et du Massif du Sancy.

Tout au long de la semaine, Patrice nous a fait partager ses connaissances concernant le volcanisme et l’histoire de la formation de tous ces sites naturels (cratères, puys, lacs, grottes…).

Avec un temps très agréable, ce séjour s’est déroulé dans des conditions idéales, avec une ambiance à la fois sportive et conviviale.

Lundi  9 septembre 2019

Roches Sanadoire et Tuilière et Lac de Guéry

 

Depuis notre hébergement à Murol nous covoiturons jusqu’au départ de la randonnée situé à proximité du parking des roches Sanadoire et Tuilière.

Nous débutons par une belle descente dans le vallon de Fonsalade. Le sentier bien ombragé nous conduit au pied de la roche Sanadoire où nous avons droit à un premier arrêt avec en prime des explications données par Patrice concernant les orgues volcaniques.

Nous poursuivons en direction du hameau le Gros. Une montée nous attend, aussi nous anticipons en enlevant nos vestes qui risquent de devenir rapidement superflues. Un long et très agréable cheminement en forêt nous emmène à la maison forestière des Malvialle (actuellement monastère orthodoxe).

A la mi-journée nous faisons une pause pique-nique face à un très beau panorama qui nous laisse découvrir ce qui nous attend pendant la semaine.

Nous reprenons notre marche, la forêt laisse place une lande qui s’étend sur un vaste plateau. En toile de fond nous pouvons contempler le massif du Puy de Sancy.

Nous cheminons en bordure de ce plateau et bien vite une vue plongeante sur le lac de Guéry (plus haut lac d’Auvergne, l’hiver on y pratique la « pêche blanche ».

Nous terminons la journée par la visite de la basilique d’Orcival.

 

A R et A C

 

Mardi 10 septembre 2019

   Puy de la Vache, Puy de Lassolas, Puy de Vichatel     

 

Préalablement découvert et aéré par Patrice, le sentier de l’âne est foulé par le groupe jusqu’à la départementale que  nous traversons. Nous arpentons un chemin bordé d’une barrière tressée, de noisetier ou châtaignier, superbe chef-d’oeuvre naturel. Nous atteignons à travers la forêt Ribbe-Basse ,puis, la grotte de Ribbe-Haute, où nous dérangeons une chauve-souris, qui y avait trouvé refuge. C’est une grotte troglodyte qui s’est formée dans une arête de la coulée de lave de la  Cheire d’Aydat, la plus longue du massif.
Arrivés sur la zone où les projections volcaniques et les panneaux explicatifs sont nombreux, certains lisent, d’autres prennent le petit en-cas de 10h30, assis confortablement sur les pierres volcaniques. Nos photographes Anny et Alain opèrent, car le lieu s’y prête. Puis, les marches, trop nombreuses nous mènent au sommet du Puy de la Vache, au cratère égueulé et nous apprécions le panorama qui s’ouvre à nos yeux. Nous contournons le cratère, et, la descente nous “tend les pieds”, pour contempler une magnifique “bouse”déposée par la vache, mais non, c’est un choux-fleur projeté par le volcan : une vraie bombe, magnifique sculpture digne du Land-Art. Nous pouvons voir la végétation luxuriante dans le cratère, car le sol y est riche. Nous remontons vers le Puy de Lassolas, lieu de notre pique-nique. Les différents Puys sont alors nommés par Patrice, comme en tous lieux où c’est possible, et nous mesurons notre chance…
Après la pause, la pente descendante s’offre aux “chamois” qui la dévalent en sautant, aux sprinters, à petits pas, aux plus prudents ou peureux, qui dessinent des virages sur les scories.
Et nous voilà rendus à la maison du parc des volcans, que nous visitons, à notre gré. Elle jouxte le château de Montlosier, du comte François-Dominique de Raynaud, qui créa, en son temps, ce beau domaine. Nous poursuivons notre rando au son des clarines, car les vaches paissent paisiblement, sous le Puy de Montchal. La dernière grimpette nous achemine au sommet du Puy de Vichatel, avant de redescendre par un sous-bois, contempler le fond du cratère, situé à 80 mètres au dessous. Nous arrivons, sans perte, au parking, grâce à la vigilance de Michèle, notre serre-file.

Mercredi 11 septembre 2019

Matin                    Le Puy des Goules et le Grand Sarcoui   
Le Puy des Goules sont deux volcans à cônes (rouges) apparus il y a environ 15 000 ans. Et il y a 10 000 ans le Grand Sarcoui , volcan à dôme gris, s’est installé entre les deux. On monte sur le Grand Sarcoui jusqu’à une grotte faite pour l’extraction de pierres qui serviront pour des tombes mérovingiennes et pour le Temple de Mercure  au sommet du Puy de dôme.
Puis ascension du Petit Sarcoui dont on fait le tour du cratère , avant de redescendre au milieu de magnifiques hêtres.

5 km  D+230


Après midi                               Visite du volcan de Lemptegy
Ce volcan a été utilisé pour l’extraction de la pouzzolane de1946 ( fin de la guerre  pour réparer les dommages en Normandie : fabrication de parpains ) à 2006 ( La demande devient faible et il ne reste plus que 2 sites en exploitation, utilisation pour les routes, la couche interne des stades par exemple). Par contre tout ce qui a été enlevé permet de voir l’intérieur du volcan, la cheminée volcanique ( seul exemple au monde) et la découverte d’un volcan n°2 à côté. On a visible toutes les couches déposées depuis la première éruption, visite extraordinaire. Donc le tourisme a remplacé l’exploitation. Le tout enrichi par la visite des anciennes machines d’exploitation et 2 petits films en 3D. A ne pas manquer.


Pour cloturer la journée           Visite du château de Murol

                                             défense militaire XI siècle à XIII
Guillaume de Murol au XIV siècle le rénovera et créera une résidence confortable au centre . Au XV siécle création d une vaste enceinte pour résister à l’artillerie ( François d’Estaing ). Abandon du château , avant d’être classé monument historique et remis en état, la commune de Murol étant propriétaire. Visite intéressante.

Jeudi 12 septembre 2019

         Puy de Sancy par la vallée de Chaudefour
Cette randonnée initialement programmée la mardi a été repoussée au jeudi pour raison météo. C’est donc la première grosse rando du séjour ; une certaine appréhension se lit dans certains regards…
La rando débute sur un large chemin qui nous mène à la source Ste Anne d’où coule une eau très minérale et gazeuse. Au cœur de la vallée de Chaudefour trônent de magnifiques dykes (lave qui a été injectée dans un filon de roche et qui apparait comme un mur après érosion de la roche) notamment la Dent de la Rancune et la Crête du Coq. Commence alors la montée vers les puys de Champgourdeix, de la Perdrix et Ferrant. Ne pouvant effectuer la variante prévue par le GR30 car certains sentiers sont fermés pour préserver la végétation, nous atteignons le Col de la Cabane (1781m) en direct. De là il nous reste 100 m de dénivelé pour atteindre le sommet du Puy de Sancy d’où nous profitons d’une vue panoramique vers les puys composant le strato volcan du Sancy et au loin les puys du Massif du Cantal. La descente nous ramène au Col de la Cabane où nous pique niquons.
Ayant repris des forces, nous partons plein nord sur un parcours en crête qui nous offre de belles vues notamment sur les dykes. Puis commence la longue descente en grande partie en forêt pour retrouver le pont Ste Anne. Avant de regagner les voitures nous faisons un crochet vers la splendide cascade de Pérouse. Ainsi se termine cette magnifique rando longue de 16 km et avec un dénivelé d’environ 1000 m

 

C S

Vendredi 13 septembre 2019

                                          Lac Pavin et Puy de Montchal
Lac Pavin : Nous partons du lac Pavin. Il est magnifique, une grande envie de rester sur place. Ce site est la dernière éruption volcanique de la région. Le lac est très clair, et nous voyons des gros poissons. Malheureusement ce sont souvent des chevesnes (queue noire).
« Y a pas le feu au lac » : Le lac a 97 m de profondeur et bloque en profondeur du gaz. Un promeneur nous dit que du gaz remontait, de temps en temps, en surface et s’enflammait. Ce qui a alimenté des légendes de sorcières vivant autour du lac.
Puy de Montchal : Un beau cratère de 70 m de profondeur.
Pastis et Whisky : Joël et Lucien nous ont offert l’apéro. Nous avons bien eu le temps d’apprécier, cette randonnée étant courte.
Retour par la rive opposée du lac Pavin, toujours aussi beau. Puis l’ensemble du groupe est allé à Besse pour visiter cette cité médiévale.

Samedi 14 septembre 2019

                           Puy de Côme, Puy Pariou et Puy de Dôme
Ce samedi nous nous retrouvons 26 randonneurs pour cette randonnée finale de notre séjour.
Départ du parking du col de Ceyssat à 1077m d'altitude.
Nous cheminons dans une belle hêtraie qui nous emmène par la face ouest du Puy de Dôme jusqu'au pied du Puy de Côme. Les plus intrépides montent jusqu’à son sommet en passant dans un couvert touffu de noisetiers. Le Puy de Côme comprend deux doubles cônes emboîtés, vieux de 160 000 ans . Nous restons cachés sous la frondaison d'un grand noisetier car l'accès au sommet a été interdit récemment .
Redescente rapide  par le même chemin, direction le Cliersou, ses grottes et son dôme. Patrice nous fait découvrir ces grottes creusées par l'homme pour en extraire la roche pour la construction.
Nous prenons notre pique nique au pied du Grand Suchet.
Nous parvenons au pied du Puy  Pariou (1189m). Les plus courageux montent (528 marches en bois) découvrir son cône  qui est un des plus profond de la chaîne des volcans (90m).
Puis c'est la lente ascension (622 marches en bois en autres) vers le Puy de dôme et ses 1464m en passant au pied des Puys du Petit Suchet et du Nid de la poule. A notre arrivée la coursive aménagée autour du sommet nous permet de redécouvrir le parc des volcans vus de dessus.
Petit halte désaltérante au bar sommital avant la redescente « verticale » vers le point de départ.
Journée bien remplie avec beaucoup de hauts et de bas ( 18,5 km et 990 m de dénivelée)

 JC