Tour des hameaux abandonnés
                                                                                   14/04/2019

La randonnée du jour nous conduit vers La Javie. Josiane et Jean-Jacques nous guident sur les traces des anciens. Nous sommes 19 à les suivre avec grand plaisir, d'autant que la météo est parfaite.

Avec 100% de sentiers et un cheminement très plaisant entre forêts, robines et villages en ruines, nous profitons pleinement de cette journée ensoleillée.

Après le ravin de Mederic, notre chemin se fraie un passage à travers une zone de robines noires. Notre regard apprécie la neige à l'horizon qui contraste avec le printemps à nos pieds. Une petite pause nous permet de récupérer des premiers efforts avant de monter à l'assaut du premier village que nous atteignons après avoir franchi le ravin de Coulimard grâce à un joli pont d'une seule arche de pierres.

Une source récupérée dans un petit bassin est la preuve de la viabilité du hameau La Bouisse Basse. Les ruines nous aident à comprendre son organisation pour subsister : deux auges pour alimenter les porcs, une chapelle restaurée et partout, des plates-formes accueillant des arbres fruitiers nécessaires à la vie en autarcie.

Nos pas nous mènent alors par quelques pentes raides vers La Bouisse Haute que nous surplombons après avoir longé une citerne couverte. La pause du midi vaut un restaurant panoramique. De l'Estrop au pic de Couard, la neige fraîchement tombée habille la montagne d'un blanc manteau lumineux.

Josiane égrène nos arrêts d'explications sur toute la vie des hameaux abandonnés au début du XXe siècle. La Sauzée, Boulard et La Bouse sont nos dernières visites. Les fours à pains, l'arche des portes, les pièces voûtées et les arbres en pleines floraisons sont l'apanage de ces hameaux.

Nous revenons aux voitures après 14kms et 650m de dénivelé. Merci Josiane et Jean-Jacques pour ces belles découvertes.

 

PL