LURE – VENTOUX 2018
                                8, 9 et 10/06/2018


Pour sa 14éme édition, nous étions 26 à prendre le départ de cette randonnée « mythique » sous la conduite de Maurice Melchio et son fidèle serre-file Xavier Brounais.

Vendredi 8 juin -7H45 : Regroupement à Banon devant une collation chaude, puis c'est le départ en bus jusqu'au signal de Lure d'où s'est fait le départ sous un ciel changeant. Les pentes sud de Lure sont dégagées alors que la brume remonte côté Jabron donnant de la magie à nos premiers pas sur les crêtes.

Nous enfilons les raidillons et les descentes sans trop laisser de forces, ni de randonneurs, et arrivons au sommet du Contras presque sous le soleil. Hélas une pluie fine se met de la partie et nous accompagnera pendant tout notre pique-nique pris hâtivement sous le couvert des épicéas sur un replat avant le Tréboux.
En début d'après midi la pluie s'arrête on ne la reverra plus, malgré les nuages parfois menaçant. La traversée du plateau des Fraches se fait à la hâte. Nous arrivons assez tôt au Jas des Terres du roux presque en même tant que jean-pierre notre « cantinier ». L'installation des tentes et le dîner se déroule sous le soleil et la bonne humeur . Salade composée, daube, pâtes et tarte aux pommes nous emmènent subrepticement  vers nos tentes pour une nuit réparatrice.

Samedi 9 juin – 6H00 : Réveil, pliage des tentes. Jean-Pierre est là, de nouveau à l'heure, pour le petit déjeuner avec croissants,  pains chauds et de quoi stocker de l'énergie pour cette journée chargée.
Avec un peu d'avance on prend la direction vers le Pas de Redortiers et la stèle dédiée à Pierre Martel. Maurice nous relit les sages paroles du fondateur d'Alpes de Lumières qui nous rappellent les fonctions essentielles de nos membres inférieurs….
En passant au Jambard, Maurice nous montre une des rares stations de pivoines officinales de la montagne de Lure.
Nous franchissons le col du Négron par une trace ouverte par Maurice et nous arrêtons pour le pique nique sur un espace dégagé face aux Omergues.
L'après midi se poursuit à travers des pistes interminables non balisées qui nous permettent par place de découvrir de superbes vues sur les préalpes dromoises . Maurice ne manque pas de souligner la présence de vieux jas et de bories plus ou moins abandonnés. La dernière descente vers Montbrun se fait au rythme de chacun et permet de se retrouver assez tôt au camping pour une bonne douche chaude. Ce soir le repas c'est à l'Auberge des voyageurs : tarte à la courgette et au camembert, paupiettes de veau et nougat glacé et coulis de fraise

Dimanche 10 juin : Départ à 8h00 de Montbrun, tout le monde est prêt pour aborder le Géant de Provence. La montée se fait par pallier successifs. Arrivés à l'unique source de notre trek, nous prenons peu après un chemin plus raide qui nous conduit au col de la Frache . Puis aprés les « 3 montées » nous arrivons au pied des « crêtes blanches » . Notre dernier pique nique est pris sur un balcon  herbeux au dessus de Savoillan avec un temps de sieste rallongé. La fin de l'étape se fait sous un ciel dégagé mais sans soleil. C'est un vent de sud frisquet qui nous accueille au sommet. 
Bravo à tous les participants dont certain(e)s ont du se surpasser pour arriver à terme (68 km et 3400m de dénivelé).
Une dernière halte au Chalet Reynard nous permet de boire un pot de départ offert par RHP.

Ovation générale à Maurice qui nous a guidé avec gentillesse et moultes anecdotes sur ces sentiers buissonniers.
Merci à Xavier notre serre-file, à Jean-pierre et Christian nos logisticiens.
Et bien sûr un grand merci à Josiane qui a assuré discrètement, mais efficacement, l'ensemble de l'organisation….