Limans Majargues

 

06/12/2017

 

Ce sont 38 randonneurs qui se sont retrouvés sur le parking de Limans pour une découverte du plateau de Majargues avec Jacqueline et Germain.

 

C’est donc sous un beau soleil légèrement voilé et avec une température fraîche mais supportable que nous quittons le village direction plein Sud. Arrivés au niveau du hameau des Ybourgues nous entamons une montée sans difficulté vers le plateau à environ 800m d’altitude.

 

Une progression plein Nord nous amène au lieudit Majargues ancien village aujourd’hui disparu. Arrivés au bord de la falaise où nous surplombons la vallée de plus de 300m, nous nous arrêtons un instant pour profiter d’un exposé magistral de Jacqueline sur l’oppidum et le prieuré que nous allons découvrir un peu plus loin.

 

L’oppidum (village fortifié) Saint Pierre date de l’époque gauloise (2ème siècle) et a été occupé postérieurement par les romains. Il était entouré de sept murailles fortifiées. Il ne reste aujourd’hui que des amas de pierre où l’on devine des restes de murailles et d’habitations.

 

Le prieuré saint Pierre de Majargues a lui été construit au 13ème siècle. C’était un des trois pôles religieux de Limans avec l’église Saint Georges du village et l’église Saint Vincent.

 

Par un petit sentier dérobé nous entamons la visite de ces deux curiosités et particulièrement les vestiges d’une cave voutée faisant partie du prieuré ou d’une habitation (?).

 

Quelle fut notre surprise de découvrir au milieu de ces amas de pierre une magnifique cabane en pierres sèches à base carrée entourée d’un petit enclos muré dans un excellent état de conservation. Nous profitons de cet endroit magique pour pique-niquer.

 

Nous retrouvons ensuite le chemin principal que nous quittons assez rapidement pour entamer la descente vers Limans. Ce sentier assez raide est encore bien enneigé et nécessite de prendre quelques précautions pour éviter la glissade.

 

Le village de Limans est alors en ligne de mire. Nous  arrivons rapidement  devant l’église Saint Georges que Joël avait pu faire ouvrir. Cette église date du 14ème siècle mais comprend des éléments rapportés provenant de l’église Saint Vincent plus ancienne, aujourd’hui disparue et qui se situait en contrebas du village. Le plus intéressant est la sculpture ornant le tympan du portail. C’est un bas-relief qui représente quatre animaux  délimités par une croix.

 

Après un dernier coup d’œil à la fontaine ronde et ses trois visages sculptés nous regagnons le parking après avoir parcouru 12.5 km et fait 480 m de dénivelé.

 

Merci à Jacqueline et Germain pour cette agréable randonnée pleine de découvertes historiques et patrimoniales.